Bannière entête

2016

ASSEMBLEE GENERALE 2016

paru le 13/12/2016

 

Assemblée générale du 12 Décembre à Ozoir la Ferriere

 

 

PROCES-VERBAL

 DE L'ASSEMBLEE GENERALE DU 12 Décembre 2016

TENUE A OZOIR LA FERRIERE salle BEAUDELET

 

Rappel :

1°) Au moins le quart des établissements de Seine et Marne, à jour de leur cotisation fédérale à la date du 31 août 2016, et qui représentent au moins le quart des voix correspondantes aux licences prises au 31 août 2015 doivent être présents ou avoir voté par correspondance pour que les votes émis lors de l'Assemblée Générale puissent être validés (depuis l'approbation des nouveaux statuts départementaux, les pouvoirs entre clubs ne sont plus admis Article 9 dernier paragraphe).

Pour cette année, il faut donc la présence effective ou par vote par correspondance d'au moins 59 établissements qui représentent au moins 501 voix.

61 établissements qui représentent 772 voix ont voté  sur place ou par correspondance.

 

Ces minima étant obtenus, la deuxième assemblée générale prévue dans la convocation unique qui a été adressée pour ces deux assemblées générales (article 4.2 du règlement intérieur) ne se tiendra donc pas le Lundi 19 Décembre 2016.

 

=+=+=+=+=

Après ce rappel des articles de nos statuts et la confirmation des chiffres indiqués ci-dessus, Alain BOHAN, Président du CDE, et Jacques ANDRE, Président du CDTE, ont déclaré ouverte l’Assemblée Générale commune au CDE et au CDTE à 18h45. Ils ont remercié de leur présence les participants et les officiels :  Monsieur Bernard BRUCHE, Vice-Président du Comité Régional Olympique et Sportif d’Ile de France, Monsieur Denis BRISSON directeur des Sports du Conseil Départemental du 77 et Monsieur Gérard GALLET inspecteur de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale du 77 (ex-jeunesse et sports) représentant Monsieur SIBBEUD directeur DDCS77 et les représentants de nos sponsors PADD et DESTRIER.

Avant de passer à l’ordre du jour, les Présidents ont rappelé que cette salle a aimablement été mise à la disposition du CDE par Monsieur Jean François ONETT0 maire d’OZOIR la FERRIERE.

 

Puis les différents points de l’ordre du jour des deux AG ont été abordés :

En ce qui concerne le CDE tous les documents concernant les points suivants étaient consultables sur le site du CDE dès l’envoi des convocations afin de permettre aux représentants des établissements équestres d’en prendre connaissance et de voter :

 

1-      Le compte-rendu de l’assemblée générale de l’exercice précédent, lu par le Secrétaire Général,

2-       Le rapport moral et le compte rendu des activités lus par le Secrétaire Général,

3-       Le compte rendu financier lu par la Trésorière

4-       Le budget prévisionnel exposé par la Trésorière

5-      Motion sur la prorogation du Comité Directeur

 

Ensuite les scrutateurs ont indiqué les résultats des votes par correspondance et sur place à savoir :

 

      1- Le compte-rendu de l’assemblée générale de l’exercice précédent, a été adopté par 766 voix sur 772

      2- Le rapport moral et le compte rendu des activités ont été adoptés par 766 voix sur 772.

3- Le compte rendu financier a été adopté par 766 voix sur 772

4- Le budget prévisionnel a été adopté par 766 voix sur 772

 

            5- Motion sur la prorogation du comité directeur a été adopté par 766 voix sur 772 

 

 

 

Pour faire suite à ces différents rapports, Alain BOHAN a pris la parole en présentant, sur la base du bilan du comité pour la 4eme année d’exercice, les actions qui seront développées sur l’exercice fédéral 2017 (cf site web du CDE).

 

Puis la parole a été donnée aux officiels : monsieur BRUCHE du CROSIF est revenu sur les médailles olympiques remportées par l’équitation (CCE et CSO) et les deux médaillés Seine et Marnais R.Y BOST et PH ROZIER et a rappelé la position de l’équitation (3eme fédération sportive en nombre de licenciés),  Monsieur GALLET de la DDCS a constaté les progrès très encourageants réalisés par les clubs (environ 20 visites l’an passé) en termes de qualité, de sécurité et d’accueil et Monsieur BRISSON du Conseil Départemental a insisté sur le sport vers le plus grand nombre ainsi que le Handisport et le sport adapté il a aussi assuré que le conseil départemental n’influencera pas sa politique d’aide auprès des associations à conditions qu’elles construisent  des projets collectifs novateurs.

 

intervention de Denis BRISSON                       Bernard BRUCHE Récompense la Voltige        Les officiels récompensent les sportifs

L’assemblée s’est poursuivie avec l’attribution des aides apportées aux sportifs Seine et Marnais de Haut niveau.

Votée par le conseil Départemental en relation avec la DDCS77.

Cette année l’attribution a été de 15 000€ répartie de la manière suivante :

                  Aides directes ou indirectes au profit des athlètes : 10 000€

Formation des cadres et officiels de compétition : 5 000€.

Aide directe :  Camille CONDE-FERREIRA (3000€), Corentin POTTIER (1.500€), Dorian TERRIER (1.500€), Ludovic HUET (1.000€),

Aides indirectes : Club Hippique de MEAUX (3.000€) pour ses équipes de voltige.

Les podiums des championnats de France du 77 ont ensuite été mis à l’honneur et ont reçu un trophée et des cadeaux offerts conjointement par le CDE et son partenaire la sellerie PADD

L’ordre du jour ayant été épuisé, les Présidents du CDE et du CDTE ont remercié les participants et les officiels de leur présence et ont déclaré l’AG close en invitant l’assemblée à partager un cocktail offert par le CDE.

 

Le Président,                                                                           Le Secrétaire Général,

Alain BOHAN                                                                        Francis HUET

 

Plan d 'action 2017 CDE77: présenté par le président Alain BOHAN:


2017 est une année charnière pour notre comité puisque l’on doit prendre en compte les évolutions statutaires et leur impact sur la répartition des rôles CRE/CDE et poursuivre les actions de soutien et de développement de notre sport et la compétition. C’est la raison pour laquelle nous avons procédé au recrutement d’un chargé de missions il s’agit de Bénédicte Normand Kahan, elle a déjà travaillé pour le CDE comme stagiaire en reconversion pour préparer son Master2 de management des organisations sportives, qu’elle a réussi brillamment, et nous sommes confiant que par son expérience, son dynamisme et son contact relationnel elle va nous permettre d’exécuter le plan d’action ambitieux que nous avons défini.

La Seine et Marne couvre la moitié de l’ile de France et abrite 237 groupements équestres dont 60% sont des établissements de petite taille. On constate une érosion lente mais constante des licences  (depuis 2012) et une baisse de l’activité et de la rentabilité des Centres équestres. Celle-ci lié à la diminution du pouvoir d’achat de la population, aux nouveaux rythmes scolaires et la hausse de la TVA. La fédération et ses organes déconcentrés n’ont pas pour rôle de s’immiscer dans la vie interne des établissements mais de les stimuler pour les faire progresser sur la qualité et la diversité des produits de l’offre équestre.

C’est la raison pour laquelle nous allons intensifier le dialogue il ne s’agit pas de s’imposer mais de l’établir d’une manière plus permanente avec tous ceux qui le considère comme utile et nécessaire.

De même, en tant que responsable de la commission des présidents de CDE d’IdF, je participe aux travaux d’évolution des statuts et du fonctionnement des CDE,   je milite pour une plus grande collaboration avec les instances fédérales qui nous donne les moyens d’exercer notre rôle de proximité des centres équestres sur notre territoire.

L’autre action prioritaire consiste à servir de relai de communication, nous avons mis en place les outils (web, Facebook, e-mailing, presse  ..) mais nos supports méritent de recevoir plus d’info en particulier celle remontant des clubs dans leurs événements et actions

Depuis le début du mandat nous avons développé des relations et partenariats avec les différentes instances susceptibles de nous aider pour développer notre sport tous publics confondus. Les subventions de l’état et des collectivités constituent un levier important de nos actions. Toutefois entre la complexité des dossiers à monter et les objets finançables nous nous devons être vigilants sur l’objet de ces demandes.

Concernant le développement et la promotion d’actions collectives à l’attention des centres équestres, il est clair que le focus reste sur les activités principales mais il n’est pas suffisant aujourd’hui pour élargir notre cible de pratiquants. C’est pourquoi, dans un souci d’efficacité, les actions FFE, régionales ou départementales qui sont proposées aux clubs doivent être localisées et adaptées à notre contexte. Je propose donc que   soient constitués de groupes de travail (sur la base du volontariat)  groupes de travail qui rendront compte de leurs conclusions au comité directeur pour leur mise en œuvre.

La formation continue auprès des enseignants et des dirigeants d’établissement joue un rôle majeur dans le maintien de la qualité de l’offre équestre et de sa compétitivité, elle doit aussi correspondre au contexte et à la demande. Ces formations ne peuvent être qualifiées et financées qu’au niveau du rectorat Ile France.  On constate que pour des raisons diverses elles ne touchent qu’une petite partie de nos dirigeants et enseignants. Le rôle du CDE consiste donc à les faire correspondre au besoin, à les localiser et à en faire la promotion. Nous devons poursuivre cette démarche en 2017.

Pour une fédération sportive, La compétition représente un moteur de promotion et développement considérable (versus jeux olympique cette année) en même qu’elle apporte, quel que soit le niveau, une émotion et une satisfaction aux pratiquants qui les encourage à poursuivre. Le développement des concours le démontre ; toutefois dès les plus petits niveaux la qualité doit être présente. Les officiels de compétition sont un des facteurs de qualité Nous avons donc décidé d’ouvrir aux futurs ou officiels débutant des journées de cours sur notre territoire dans les disciplines principales mais aussi dans celles en développement (tir à l’arc, equifun voltige ect) à leur intention.

Enfin je terminerai par les championnats départementaux. La commission sportive a construit en quelques années des championnats départementaux qui réunissent sur plusieurs sites du 77 plus de 3000 cavaliers. La qualité des épreuves et le soutien financier apporté par le CDE et ses fidèles partenaires sont les raisons essentielles de ce succès.  pour 2017 notre objectif de qualité reste la priorité, les organisateurs délégués le savent bien puisqu’ils ont tous signés la charte avec le CDE. Notre challenge cette année sera d’intensifier la communication autour de ces championnats nous comptons sur vous tous pour y contribuer.

 

 

Powered byE2I sports